Horizon

Horizon. Le penseur allemand Albrecht Koschorke est un obsessionnel de l’horizon auquel il a consacré un livre qui parcourt l’évolution de ses représentations, qui constitue ainsi celle de la métaphysique. Ses yeux sur le lointain : rêverie, méditation, conceptualisation, interrogations sur la frontière entre terre et ciel, entre visible et invisible, fini et infini…
Le livre n’est pas traduit.
On a découvert cet auteur dans le numéro de Décembre 2012 de Philosophie Magazine, dans un article remarquable.
La lecture vous donnera à voir de magnifiques tableaux, des Rothko, des Turner, Patenier, Friedrich.
L’horizon est infiniment photographique.Il n’est que ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.