L’amour à Odessa

Odessa. Il y a un homme qui rit sur une affiche collée sur un mur, un autre homme de dos, avec son bonnet.
Et Elle. Et ses yeux fixés sur un instant.
L’autre soir, nous discutions très sérieusement des mystères de l’amour.
Quand dans la bouche de l’un des participants, j’ai entendu le mot « transfiguration », j’ai idiotement, sorti la photo. Mais avant que, conscient de l’automatisme, je ne précise qu’il ne fallait pas confondre la transfiguration dans son sens christique et la transformation de l’expression dans l’amour, la discussion s’est close : tous avaient, en effet, les yeux fixés sur le regard de la belle d’Odessa, se moquant éperdument des mots sans fixation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *